Communiqué de presse relatif à la participation française au 37ème anniversaire de l’indépendance de Sainte-Lucie [en]

L’ambassade de France auprès des États membres de l’OECO et de la Barbade souhaite répondre à ce qui a pu être écrit ou dit dans les médias ces jours-ci sur la participation de la France aux commémorations du 37ème anniversaire de l’indépendance de Sainte-Lucie.

  • La France a été représentée tout au long de l’ensemble des cérémonies du 37ème anniversaire par l’ambassadeur Eric de LA MOUSSAYE et son épouse, ainsi que par plusieurs diplomates de l’ambassade, dont l’attaché de défense, le lieutenant-colonel VAUTERIN. Les liens d’amitié entre nos deux peuples sont beaucoup trop forts pour qu’on puisse imaginer le contraire.
  • Le Président HOLLANDE a envoyé un message de félicitations à son Excellence madame la Gouverneure Générale, Dame Pearlette LOUISY, mettant en valeur l’amitié entre les peuples de sainte Lucie et de France, et remerciant Sainte Lucie pour son implication pour résoudre le changement climatique.
  • L’ambassadeur de LA MOUSSAYE a tenu à mettre en valeur la nomination de l’hôpital « Owen King EU hospital », non seulement en étant présent dimanche après-midi pour la belle cérémonie officielle, mais aussi en demandant à la doyenne du corps diplomatique, l’ambassadrice du Venezuela, Son Excellence Leiff ESCALONA, de bien vouloir inclure dans son discours officiel prononcé le 22 février lors du rallye, au nom de l’ensemble du corps diplomatique, une mention sur l’importance de ce projet supporté par l’Union européenne et sur la contribution spécifique de la France pour aider à son ouverture.
  • L’ambassadeur de LA MOUSSAYE a demandé aussi que soit mentionnée dans le même discours toute l’action menée par la France pour permettre au ministre Fletcher de faire entendre à la conférence de Paris sur le climat, la voix des caraïbes, action qui a eu des résultats remarqués pour l’ensemble des Etats insulaires du monde dans la synthèse finale de la COP 21
  • Enfin, la présence de soldats français venant de Martinique n’est pas systématique. Le calendrier et le déroulement actuels des programmes de la coopération militaire entre Sainte Lucie et la France n’ont pas permis, cette année, la venue à Castries d’un navire de la marine française et d’un régiment de soldats susceptibles de défiler à la parade. Il est totalement faux de dire que l’Union européenne ou quel qu’autre organisation internationale ou Etat auraient fait pression sur le Gouvernement français pour qu’il en soit ainsi. Ce qui touche à la coopération bilatérale relève en effet de la seule souveraineté des Etats, et donc du Gouvernement français en l’espèce.

Dernière modification : 24/02/2016

Haut de page